Planète Corail
︎ les paroles des chansons





1. Les Tisseur.euses


Nous sommes les Tisseur.euses, aux Voix,
Mains, et doigts liés à nos toiles
Nos Voix, mains, doigts sont liés aux toiles que l’on confectionne
En guise de nouveau toit à partager
Au bouche du Nouveau Monde nous cherchons les refuges,
Ceux où la pluie tombe et retombe

Nous sommes les Faiseur.euses d’histoires de la Planète Corail
Muté.es de Symbioses et d’Empathie Mémorables
Nous sommes les Tisseur.euses d’histoires de la Planète Corail
Nous racontons les collaborations joviales

Du haut de la Terre Ocre
Se suivent nos apprenti.es Tisseur.euses
Le Bleu de leurs mains convoque de nouvelles histoires, grands trésors
Et précieux secrets
Perpétuant le souvenir du monde aux reflets
Anciennement abîmés

Nous sommes les Faiseur.euses d’histoires de la Planète Corail
Muté.es de Symbioses et d’Empathie Mémorables
Nous sommes les Tisseur.euses d’histoires de la Planète Corail
Nous racontons les collaborations joviales


2. La Chanson de Tonia


Tellement de questions dans ma tête
Mes coeurs ne sont pas à la fête
Si seulement je pouvais comprendre
Comment les éclairs se rassemblent
Au dessus de nos nids tissés
De rêves et de chants colorés d’encre

Oh grands nuages,
Tes reliefs pluvieux m’aspirent et puis m’enlacent
Chaque fois que je me sens seul.e sur Planète Corail

Les éclairs tremblent sur nos épaules
Apportant joie à nos fantômes
Je scrute le ciel en quête d’une échappé
Sous ce beau ciel tout étoilé
Je veux comprendre la foudre enchantée
Qui fait pleuvoir sur nos communautés

Oh grands nuages,
Tes reliefs pluvieux m’aspirent et puis m’enlacent
Chaque fois que je me sens seul.e sur Planète Corail


3. La Symbiose : Orbuissaj et Nouna symbiosent


je suis toi si tu le veux bien
tu seras moi si je le veux bien
me choisiras-tu m’accepteras-tu ?
Nouna Nouna
je suis toi si tu le veux bien
tu seras moi si j’le veux bien
me choisiras-tu m’accepteras-tu ?
Nouna Nouna
——
Devenons ce monstre aux formes nouvelles
Aux identités au pluriel
Symbiose en osmose
Nos deux voix
Se métamorphosent

4. La Légende des Ancêtres Composté.es


À la base de toute vie
se trouvent les courants électriques
arpentant les nuages infinis,
au creux de la nuit

C’est aux côtés des Gardien.nes (Sauterelles)
qu’apparaissent les premières pluies
d’éclairs qui naissent si haut dans le ciel
et assurent que tout.e être survive

Écoute la légende que l’on raconte
Écoute la légende des Ancêtres Composté.es

Seul.es les centenaires sont invité.es
à laisser leur peau s’effilocher
et se composter (afin que) les Sauterelles
enclenchent éclairs à la chaîne


Écoute la légende que l’on raconte
Écoute la légende des Ancêtres Composté.es


5. Les Invisibles


Les Invisibles
Chatouillent vos oreilles et vous donnent le sourire
Les Invisibles
Font tomber vos paupières pour mieux vous endormir
Les Invisibles
Se glissent sous vos cheveux pour les rafraichir un peu
Les Invisibles
Rendent courageux • courageuses même les plus peureux • peureuses

Non, on ne les voit pas
Sauf peut-être parfois
Au reflet doré de la lune
Iels s’échappent des brumes nocturnes

Les Invisibles
C’est l’après des Ancêtres, le compost des vieux • vieilles
Souvent Centenaires
iels décident de nourrir les Terres pour celleux qui restent...

Non, on ne les voit pas
Sauf peut-être parfois
Au reflet doré de la lune
Iels s’échappent des brumes nocturnes



5. Le Portail Nacré


Visqueuses Robes peintes
aux Couleurs de la Nuit
Nous sommes Caresses du sommeil
flottant et fleuri
Mémoires anciennes d’un Soleil
au grand appétit
Traces Lunaires habillent nos bras
d’une douce mélancolie

Nous habitant.es aux reflets nacrées
T’embrassons et t’endormons enveloppé.es d’eau salée
N’aie crainte de la transformation

Nous compostons et
absorbons tes souvenirs
Dans un grand tout chantant et
Dansant l'avenir
Laisse derrière toi ta
Délicieuse Coquille
Dont les Gardien.nes (Sauterelles) s’enivrent
Et se délectent cette nuit


Nous habitant.es aux reflets nacrées
T’embrassons et t’endormons enveloppé.es d’eau salée N’aie crainte de la transformation

5. Comment naissent les courants électriques ? (spoiler)


Les ⚡ Courants Électriques ⚡sont issus de la symbiose entre Ancêtres et Sauterelles Géantes 🦗 (Les Gardien.nes). Lorsqu’un.e Ancêtre fait le choix de se composter, de mourir, iel se laisse guider par des lucioles que seul.e iel peut voir, jusqu’au Portail Nacré 🕳️  

En traversant ce portail, de petites Méduses 🪼 se mettent à manger / composter l’Ancêtre. De ce repas naissent Les
Invisibles, créé.es par les Méduses.  

Les Invisibles se divisent alors en deux groupes : les Invisibles Bleu.es (l’âme) et les Invisibles Vert.es (la chair). 

Le premier groupe (les Invisibles Bleu.es • l’âme) sont libéré.es dans les airs et deviennent alors le vent, les ombres de la nuit, les fantômes et esprits qui nous protègent 👻 

Le deuxième groupe (les Invisibles Vert.es • la chair) nourrissent les Sauterelles (Gardien.nes) qui alors “enclenchent éclairs à la chaîne” car étant nourries, et se délectant des Invisibles Vert.es, les Sauterelles s’en frottent les pattes, ce qui créent les courants électriques ! (un peu comme Pikachu) 

Sans compost, sans mort, il n'y a pas de courant électrique, sans courant électrique il n’y a pas de pluie, sans pluie, il ne reste que le désert. 

Planète Corail abrite un cycle où la mort apporte à la vie, et la vie apporte à la mort. 


La Compagnie Explorations Écofantastiques, 37000 Tours.